BOUTEILLE A LA MER DU SUD DE LA THAILANDE (ENCORE !) ET PUIS DU NORD...

04 mars 2013

Preambulatoirement...

 

Ceux qui suivent mes bouteilles à la trace le savent bien.
Pas plus loin que dans le blog du dessus à la catégorie Thaïlande, colonne de droite de la présente page, c'était écrit dans mon premier opus à propos du pays des hommes libres.
(Excusez du peu mais c'est comme ça qu'ils se nomment les thaïlandais, étymologiquement.)

En Thailande on y reviendrait.

magnolias002

 


Il y a exactement 2 ans, en 2011, nous nous étions propulsé comme deux moteurs V6 au pays de la folie mercantile, pile poil dans l'empire du Dieu tiroir-caisse.


Dans ce petit paradis en péril qu'est la côte Andaman et ses non moins paradisiaques îles, îlots, îlets...
A l'époque, on avait appelé ça notre virée en " touristie", vous savez bien, mais si, ce pays qui n'est normalement ouvert que du 1 er juillet au 31 aout.
Bref on avait pas été en Thaïlande et le moins qu'on puisse dire, c'est que la ballade nous avait un tantinet refroidi des pattes arrières.
Les Olaf bedonnants et les Ginette à moitie à poil au minimarket (en terre musulmane !) aussi.
Les troupeaux de benêts croisés occupés à faire bouffer des papiers de bonbons aux singes, on avait pas trouve ça rigolo.
Et que dire de la tuerie contre l'environnement...
Bref je vais pas tout répéter, pour les curieux c'est le blog de la ligne du dessus disais-je.

Alors pourquoi toi le lecteur loquace nous diras-tu, être revenu au même endroit en début de ce séjour-la, le 6 février 2013 ?
Et ben justement parcequ'on a pas été au même endroit du tout.
James devant passer son examen final d'instructeur de plongée dans ces parages douteux (l'adjectif n'engage que nous), au départ il faut bien le dire, on etait aussi peu fretillants qu'un poisson de Maya beach quand il sait que ses quarante speed boat journaliers continueront à lui mazouter les nageoires.
Mais on se trompait.
Car durant les 10 jours de stage de James, nous allions séjourner avec une famille thaïe formidable, et vivre, et manger, et dormir exactement comme eux.
Et ça croyez moi c'est autrement plus passionnant que de se faire prendre pour un porte-feuille à 2 pattes à l'hotel " des gros pigeons".
Oserais-je le dire ? j'ai pleuré en les quittant.

Et puis ce sera le nord, le grand nord et enfin un passage au Laos (Voir Catégorie Laos) en bateau lent, au fil du magique Mekong,
Cette merveille de Luang Prabang quasi irréelle dans les brumes du matin, et somptueuse tout au long du jour.
Et enfin Vientiane.

magnolias002

Au bout du compte, nous l'aurons trouvé notre Thaïlande.
Elle s'est incarné pour nous au cours des rencontres, dans la lenteur, dans le rire des enfants, dans le silence des temples, dans le regards des mendiants, et jusqu'au coeur des mangues. Partout.
Et l'écho de tous ces moments n'a pas fini de nous réchauffer.

Pour le récit en détail, c'est dessous.

Posté par Sunhae à 07:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


05 mars 2013

Ao Nang, le retour

Le 6 février 2013

Évidemment quand on quitte ça :

Thailand 2013 008

Pour ça :

Thailand 2013 015

Ya déjà de quoi remuer la queue. Sauf que c'est pas exactement comme ça que ça s'est passé si on met de côté les 2 premiers jours...

Après un vol le 5 février 2013 depuis notre île coréenne vers la capitale, et une nuit seoulite à souhaits, nous voila frais comme des gardons de rivière sur le tarmac de Krabi après 6 heures de vol seulement et un joli survol de la baie de Hong Kong :

 
Thailand 2013 011

Étant donne ce qui attend James pendant son stage d'instructeur de plongée qui démarre deux jours plus tard, la judicieuse petite Barbara s'est dit qu'il fallait atterrir en douceur.
Et pour ce qui est de la douceur on ne connaît rien de mieux que la délicieuse plage de Long Beach at Ao Nang qu'on avait deja découverte il y a 2 ans. 4 kms de plage rien que pour nous.
C'est donc la qu'on se pose pour 2 nuits dans le même resort au Long beach Krabi villa (Résa : hostelbooker.com, 20 E/nuit), rien n'a changé.
Pendant qu'à 3 kms at vol d'oiseaux, des hordes de touristes continuent de s'entasser à la plage d'Ao Nang entre 23 masseuses et 45 vendeurs d'ananas.

Alors en 3 mots, Long beach c'est ca :

A gauche :                                                                                        A droite :

Thailand 2013 025  Thailand 2013 027

Et au milieu il y a nous, posés comme 2 fleurs sur le sable chaud à écouter la symphonie marine...

2 heures plus tard, on en est au même point, sauf que James a tout de même trouve la force d'aller au raz de l'eau pour la photo comme vous pouvez le constater.

A gauche :                                                                                    A droite :

Thailand 2013 026 Thailand 2013 028

Le lendemain, pour faire autre chose que de rester tels deux ravis de la crèche à bader cette plage qui nous fascine tant, on décide de franchir la rive de l'extremite de la plage. Bref de rejoindre la civilisation. 
Un petit coup de bateau pour traverser le bras de mer, et nous voila a Nopphara Tharat, cette plage boudée par les guides mais nettement moins par la population locale.

 
Thailand 2013 016
Les mêmes familles thaie y pique-niquent gaiement à l'ombre des gamins qui barbotent. Un régal et une sacrée fenêtre sur la vie locale. On y prend le petit dej avec des fruits délicieux dont bien sur on ne sait pas le nom (goût lychee citronné).

Thailand 2013 017

Puis on va faire un tour à Ao Nang juste histoire de se rappeler pourquoi il faut pas y aller et la aussi rien n'a changé. Exactement la même sensation qu'il y a 2 ans. Il existe comme ça des lieux qui vous donne envie de déguerpir au moment précis ou vous y posez votre première tong.

Thailand 2013 024

Si on met de côté les camelots divers et les bus entiers de touristes au choix : soit débraillés, soit grossiers, soit brulés au second degré, c'est pas compliqué il doit rester a peu près plus que les arbres sur le front de mer d'Ao Nang.
On va dire que je fais ma réac, mais Hildegarde qui va acheter ses clopes en micro bikini, ou Marcel qui se grattent les choses en rotant dans sa bière, j'ai du mal.
Comme disait ma grand-mère, quand on se donne le droit d'aller respirer l'air des autres, respecter leurs usages c'est quand même le B.A.B.A de chez binaire.
Bon pas à Ao Nang.

Retour rapide sur notre plage pour jouer à Jane et Tarzan (sans chitah).

Thailand 2013 030

Et puis le soir je me fais des copains...

 

Thailand 2013 013

 

Thailand 2013 029

 Quoique ca serait plutot avec mon pad thai qu'ils copinent mes copains.

 

Thailand 2013 019

 

 

 

Posté par Sunhae à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2013

Le James Bond des mers et moi, chez une famille formidable !

Du 8 au 18 février 2013 :

Bon alors il y a deux façons de voir les choses. L'enfer au paradis, pourrait s'appeler la prose ci-dessous.
Le paradis parce nous fumes logés chez la plus adorable des familles du Royaume de Siam et que l'expérience alla au delà de tout ce qu'on pouvait humainement espérer. Et Dieu sait si on est déjà optimistes de nature.
L'enfer parce que le James Bond des mers, il s'est prit un mur à 180 km/heure.
Évidemment il ne s'attendait pas à recevoir son diplôme d'instructeur de plongée en ne faisant rien d'autre que de siroter du jus de coco avachi dans un hamac.
Mais la réalité dépassa la fiction.

Thailand 2013 038

Commençons par la séquence James Bond des mers donc.

 

poisson_025                     poisson_031                   poisson_029                       poisson_026                 

10 jours de stress à vous coller trois ulcères ! De révisions intensives, de tests en tout genre, de mises à l'épreuve en situation réelle avec faux clients jouant le rôle des plongeurs les plus débiles, les plus chiants et les plus couillons qui n'enfileront jamais une combinaison sur les cinq océans. C'est pas rien.

Thailand 2013 050


A raison de 4/5 h de sommeil par nuit, 15 h de boulot par jour et j'en passe...(car si je raconte tout, j'en connais qui iront porter la chose à la ligue des droits de l'homme), il a fini son stage sur des moignons de rotules, mais...mais...mais...

Il l'a eu ! Et avec les honneurs, s'il vous plaît.

Thailand 2013 121

Quand je pense que James bosse dessus depuis 3 ans, qu'il plonge toute l'année et que tout au long de ses exams antérieurs, il s'est toujours distingué par d'excellents résultats... Et que de plus son naturel calme et équilibré fait de lui le parfait candidat.
Mais alors qu'en est-il des autres ? A mon avis ils passent pas le cap du 3 ème jour.

Thailand 2013 049


Alors toi qui viens de passer ton open water à Honolulu et qui a encore les yeux qui clignote de tout ce que tu as vu, tiens le toi pour dit, si tu ambitionnes d'en faire ton métier, ton diplôme d'instructeur c'est dans les larmes et le sang que tu iras le chercher.
Et ceux qui diront le contraire ont des peaux de murènes de la taille d'un requin Baleine devant les yeux.

Bon on va pas s'etendre, c'est dit, en gros c'est l'enfer avec un supplément de purgatoire.

Passons aux réjouissances.

Sans le savoir on a déjà débarqué chez un ponte de la plongée (l'organisateur du stage).
Mais Mr Suwat a aussi été le premier à introduire le paragliding en Thaïlande il y a 20 ans et attendez c'est pas tout, il est l'inventeur du système qui permet à votre clé d'hotel partout dans le monde de déclencher l'electricité dans votre chambre, c'est à dire la lumière, la clim, la tv etc...
C'est une star en Thaïlande ! Et d'une modestie rare qui plus est.

Thailand 2013 052


Nous avons passé avec sa tribu des moments drôles, intenses, instructifs, festifs, vitalisants.
Ces gens sont de ceux qui vous communiquent une énergie et une foi en l'avenir qui pourraient vous lancer sur orbite.

Thailand 2013 039   Thailand 2013 054                                                               

Sia la cuisinière est capable de faire 90 jours consécutifs de menus différents, trois fois par jour.
Et la meilleure c'est qu'elle a apprit à cuisiner sur Google !

Visez moi le résultat :

Thailand 2013 040

De la cuisine comme vous n'en mangerez jamais dans les restaus et ça c'est la premiere découverte. les thaï ne mangent pas ce qu'on mangent en Thaïlande. Et quand ils mangent pareil c'est tellement cuisiné différemment que c'est plus pareil du tout.

Ça, par exemple, vous en avez déjà mangé beaucoup du Katom en Thaïlande au petit-déjeuner ?
(Soupe de riz à la coriandre fraîche)

Thailand 2013 046

Et ça ?
(Des fruits de noix de cajou)

Thailand 2013 047

Fraîchements ramassés par la belle-mère au jardin (comme la plupart des légumes des menus).

Thailand 2013 048

Inutile de préciser qu'on s'est régalé.

(Dans l'ordre : Beignets à la crème de coco, épinards au lait de coco, ?, beignets soufflés et riz gluant à la mangue (les petits trucs verts), darnes de poisson au citron vert, poulet frit à la sauce rose, crabes bleus farcis, toasts pannes à la crevette, fondue de thon rouge et de crevettes tigres.)

Thailand 2013 035 Thailand 2013 043 

Thailand 2013 042 Thailand 2013 034

 Thailand 2013 101 Thailand 2013 057

Thailand 2013 102 Thailand 2013 103 

Thailand 2013 170

Cé'tait tout simplement génial d'apprendre l'origine des produits et leur imprégnation dans le quotidien thaï.

Ensuite et pendant que James s'ammusait à ça :

Thailand 2013 070

Je me suis faite embarquée au marché par Sia dans le tuk-tuk familial (en virant le chat).

Thailand 2013 100 Thailand 2013 091 

Thailand 2013 096 Thailand 2013 093

 Thailand 2013 098 Thailand 2013 099

La dernière photo, c'est du durian, le fameux fruit qui pue. Le côté qui pue ne m'a pas rebuté, on en mange des tas de trucs qui schlinguent à commencer par la sauce soja, mais j'ai tout simplement pas été attirée.

Zéro touriste au marche à part bibi, Le bonheur ! Et je sais pas qui des mamies du marché ou de moi qui était le plus étonné.
Évidemment accompagnée par Sia, j'ai bénéficié d'un traitement de faveur.
Ce qui fait que toutes les mamies ont tenu à m'expliquer ce qu'elles vendaient.

Et une mamie qui mime une limule ou un poulpe, c'est pas triste.

J'ai aussi beaucoup rigolé et fait faire l'avion à Plaw ( ce qui signifie soc de charrue en thaï !), la petite dernière de la famille.
Mes bras s'en souviennent.

Thailand 2013 053

J'ai été faire quelques coursettes at Ao Nang. Dans le fatras, j'ai quand même découvert les nouveautés de la saison.
Des springles à l'algue et une Hello Kitty mobile... C'est vrai que ça serait quand même dommage de balancer un mois de congés payés sans voir ça.
Ah si Ao Nang n'éxistait pas !

Thailand 2013 020 

Thailand 2013 021

Et quelques plages sans trop d'Olaf ni de Ginette (pour comprendre  lire la catégorie " Preambulatoirement").

Thailand 2013 032  Thailand 2013 107

A 300 mètres de cette plage de rêve, dans le centre Ao Nang, les touristes s'agglutinent tels des moules sur un rocher unique.
Allez comprendre.

J'ai aussi appris à faire des roses locales.

Thailand 2013 072

Et même goûté au whisky local.
Et ben c'est pas mal du tout pour 2.50 euros la bouteille, pendant que James était au régime H2O.

Thailand 2013 058

Mais comment allions nous pouvoir remercier cette famille de nous avoir si bien accueilli ? M'est venu l'idée de payer et de préparer un repas français, ce qui a enchanté tout le monde.
Au moins ce jour-là, Sia pourrait aller se faire les ongles plutôt que de se taper ses 3 heures de boulot quotidiennes pour le repas du soir.

Et hop un aller-retour au Macro du coin, et me voila aux fourneaux avec Sia comme assistante.

Thailand 2013 114

Sans aucun problème de communication (la cuisine est un langage universel), le binome a si bien fonctionné qu'a la fin elle me proposait d'ouvrir un restau franco-thaï ici !
Et je vous dis pas la bamboula qu'on s'est fait.

Au menu il y avait des timbales glacées au thon, des petits farcis provençaux avec des flans au parmesan, un plateau de fromage, une tarte feuilletée aux pommes et un bon Bordeaux. 9  à table et ya pas eu de restes.

J'avais mis le paquet sur la déco.

Thailand 2013 115   

Thailand 2013 116

Vous saisissez l'allusion à la plongée, j'éspère ?

Thailand 2013 126

 Ha ha ha !

Thailand 2013 123

Thailand 2013 113

Thailand 2013 124

Et non vous ne rêvez pas. C'est du chabichou du Poitou. Mon pays natal ! trouvé au Macro de Krabi.

Thailand 2013 125

Pour finir Mr Kew nous a expliqué que le fromage c'était très bon avec ces fleurs comestibles.
Un coup de whisky supplémentaire et je crois qu'il nous aurait bouffé la table.
Bon j'ai quand même goûté puisqu'il insistait.
De vous à moi,  je lui laisse les fleurs et je garde le frometon !

Thailand 2013 127

Pour ceux que ça intéresse et parce qu'il est aussi possible de séjourner au Nathai Homestay pour une misère, sans plonger du tout et en bénéficiant des succulents repas préparés sur réservation (résa à faire la veille) :


http://www.hostelworld.com/hosteldetails.php/Na-Thai-Home-stay/Krabi-Ao-Nang/42525

08 mars 2013

Koh Ladding et Koh Hong

Le 13 février 2013 :

Pendant que James s'ammuse toujours autant avec ses données hyperbars et ses règles de décompression,
je décide de m'aérer.

J'en peux plus moi de le voir agoniser sur sa table de travail. 
Quand on veut aller se balader dans les îles voisines, à moins d'y aller à la nage, il faut un bateau.
A Ao Nang, on a trouvé la solution. Le day tour !
Alors des day tours il n'y a que ça et à moins de résider dans une grotte troglodyte, faites moi confiance que vous en entendrez parler. La ville entière en vend !

Koh Phiphi et Railey cette fumisterie (voir autre blog Thaïlande) fait le plein, c'est le jack pot du tourisme local.
Et il faudrait me payer cher pour y revenir (les détails c'est dans l'autre blog).

 

On trouve aussi des day tours démentiels qui vous feront courir toute la journée dans 10 endroits différents pour finalement rien voir du tout vu le temps qui reste après descente et avant remontee du bateau.

 

Au Nathai homestay,  je rencontre 4 nenettes qui m'asssurent qu'elles en en trouvé un de day tour qu'est pas pareil,
Là j'ai déjà toutes les antennes de la méfiance qui se réveillent d'un coup.
Mais elles insistent pour que je les accompagne. 3 lieux seulement pour la journée et un prix nettement inférieur à la supercherie Phiphi-Railey.
Je signe.

 

Les stars : Janka (allemande), Kursty (anglaise), Jo (allemande) et Helen (anglaise), atteinte d'une maladie génétique mais parfaitement valide (et avec une put... de pêche) qui ne l'empêche pas d'être en route pour 6 mois de voyages !

 

Thailand 2013 063

 

Le premier stop c'est sur l'ile de Ladding, et purée qu'est ce que c'est beau.
Helen est tellement menue qu'on doit la porter à bout de bras pour la descendre du bateau. Quelle importance, elle pèse une plume !
On a une heure pour folâtrer dans les environs.

 

Thailand 2013 060

 

Puis on se dirige sur l'ile voisine, Koh Hong en commençant par son lagon.
C'est vraiment le pied.

Thailand 2013 064

 

Thailand 2013 061

 

Thailand 2013 062

 

 

Ensuite on file sur la plage principale de Koh Hong.
Le pied je vous dis !

 

Thailand 2013 066

 

On y tire le portrait à notre guide.

 

Thailand 2013 065

 

Et on fini par Koh Daeng sans monter dessus (qu'est quand même pas transcendante après ce qu'on a vu avant).

 

Thailand 2013 068

 

Moralité : plutôt que de se ruer comme des boeufs à Phiphi et Railey, vous avez ici les mêmes paysages et quand on est pas 30 par mètres carres, c'est encore plus beau.

 

Posté par Sunhae à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Koh Phiphi cote mer !

Le 14 février 2013 :

Une St Valentin sur les flots !  L'equipe de plongeurs  nous a proposé de se joindre à eux.
A eux le boulot. A nous le farniente.
Évidemment on a pas dit non.

Destination Phiphi, mais pas dans la marre de crème solaire qu'est devenue Maya beach, non, autour de la petit et de la grande Phiphi.

Thailand 2013 075

Ça se fête. Coka-cola en thaï ça donne ça.

Thailand 2013 076

Ça se voit non qu'ils ont pas envie de bosser ?

Thailand 2013 078

Et ben ils iront quand même.

Thailand 2013 080

Mais avec des bisous au retour.

Thailand 2013 079

Nous on fait du snorkeling. On verra même une tortue à la surface.

Thailand 2013 084

 

Thailand 2013 082

 

Thailand 2013 085

Et le retour, c'est top.Thailand 2013 087

Posté par Sunhae à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Krabi : ou vous n'irez pas et vous aurez tord

Les 18 et 19 février 2013 :

Krabi, c'est a peine si on se rappelle que ça puisse se visiter.

Tout occupés à se précipiter vers Ao Nang a 30 mns en voiture et ses îles paradisiaques, c'est fou comme on la boude cette ville.
Et pourtant.
En plus d' etre un vrai gros break plages et re-plages, Krabi c'est aussi une ville importante  à côté d'Ao Nang et ses 23 000 habitants.
On y trouve des prix divisés par 2 comparés aux bords de plage, une belle rivière qui borde la ville et sur laquelle on peut se faire des balades romantiques, un super marché de nuit (tous les jours), un temple original : le Tiger temple et ses grottes.

Cette fois nous, on a creusé un peu et on a découvert encore quelques bricolettes qui nous on pas déçus.
Jugez plutôt.

Au temple :

Bon on sait pas comment il s'appelle mais ça l'empêche pas d'être beau. Un peu à l'extérieur du centre.

Thailand 2013 130  Thailand 2013 129

Thailand 2013 131  Thailand 2013 133

Et la chaise à clous, c'est pas de la rigolade. D'ailleurs James a pas aimé.
Elle est utilisée par les shamans les jours de fête, pas de doutes que ces jours-là c'est leur fête !
Si si c'est des vrais clous, pointus comme des aiguilles au bout.

Thailand 2013 134

Thailand 2013 135

Thailand 2013 138  Thailand 2013 141

Thailand 2013 128

Les sources chaudes de Krabi :

A 30 mn de Krabi en voiture, une autre curiosité vraiment sympa.
Avec la particularité du self service. De froid à 40 degrés, plusieurs bassins proposent une trempette SUPER agréable dans un cadre magnifique. C'est pas de l'eau de mer mais c'est drôlement bien...
Pour y arriver, il faut d'abord  payer 2 euros et puis marcher 1 km dans la jungle.

Thailand 2013 148

Et puis c'est le bonheur.

Thailand 2013 156

 

 

 

 

 

 

 

 

Thailand 2013 153  Thailand 2013 152

Thailand 2013 155

La piscine d'emeraude :

A 7 kms des sources chaudes, la piscine naturelle dite " d'emeraude".
L'eau est magnifique, ni trop froide, ni trop chaude.

Thailand 2013 167

Rêvez pas, c'est un faux.

Thailand 2013 160 

Thailand 2013 164 Thailand 2013 163

Le marché du matin :

Juste avant de s'envoler pour Chiang Mai, petit-déj au marché.
L'occasion de se rendre compte de la sérieuse différence de prix avec Ao Nang et ses îles.

100 baths = 2.50 euros

Thailand 2013 180 Thailand 2013 173

On s'asseoit à table comme tout le monde.

Thailand 2013 174 Thailand 2013 176

Notre menu :

Thailand 2013 179 Thailand 2013 177

L'odeur du durian (oeufs pourris) nous poursuit.

Thailand 2013 175

Et on retrouve ces fruits délicieux à goût de lychees et de citron.

Thailand 2013 181

Manger au marche c'est chouette.
Ya de l'ambiance, c'est pas cher et on se régale.

On vote pour !

 

 

Posté par Sunhae à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2013

Chiang mai, l'incontournable

Du 19 au 22 février 2013 :

Alors incontournable Chiang Mai ?
Oui. et Re-oui avec un supplément d'affirmatif.

Après avoir prit un vol intérieur avec l'excellente Thai airways de krabi à Chiang Mai avec un stop  à Banghok...

 

Thailand 2013 182

Nous découvrons donc cette ville qui  à beau être la 2 ème plus grande du pays, semble aussi être aux antipodes de Banghok. Plus relax en tout point. Il y fait aussi quelques degrés en moins, ce qui n'est pas une mauvaise nouvelle.
lorsque l'on se base dans ou a proximité du fameux carré ancien tout est faisable  à pieds dans cette partie historique.
Et ca serait dommage de s'en priver étant donne la multitude de ruelles, de jardinets, de bars et de restaus de style dans ce carre à l'élégance certaine.
l'étroitesse des ruelles, la verdure et le calme qui y règne en fond un appel constant à la ballade sans but précis.

Thailand 2013 189

Thailand 2013 194

Thailand 2013 207

Thailand 2013 208

Thailand 2013 209

Nous avons eu la bonne idée de nous installer au Finlay's Cottage. A 200 mètres du carré, côtéTha phae gate.
C'est à dire en plein calme à 2 sauts de puce de l'action. Formidable guest tenue par un anglais plus vrai que nature et sa délicieuse épouse thaie.

Aux petits soins du petit dej inclus (avec bacon, oeufs et même marmite pour les bristish connaisseurs ! ou muesli et fruits frais) jusqu'à l'accueil en passant par la multitude de services qu'ils sont prêts à rendre gratuitement (photocopies, résas de spectacles etc...)
Ils nous ont même préparé le petit dej à emporter quand on a voulu partir très tôt en excursion.
(Résa : Finlay's cottage sur hostelbooker.com)

Thailand 2013 211 DSC02313

Thailand 2013 251 DSC02310

DSC02312

Une autre bonne idée fut celle de faire le walking tour du Lonely planet au cours du quel nous partîmes à la découverte des principaux centre d'intérêt du carré. Avec plus de 300 temples dans la ville, il fallait bien faire un choix !
C'est un excellent moyen de visiter la ville, libre, à son rythme et en suivant un itinéraire qui vous fera gagner du temps sans trop pédaler dans la semoule. Bref les walking tours on adore.

Notre walking tour du 20 février 2013 :

Le Wat Chiang Man (entrée gratuite),  cette splendeur.

Thailand 2013 259 Thailand 2013 260

Thailand 2013 261 Thailand 2013 265

Thailand 2013 264 Thailand 2013 272

Thailand 2013 270 Thailand 2013 276

L'Anusawari Sam Kasat : la place des statues des 3 Rois Lanna, juste en face du centre culturel ainsi que le délicieux petit temple à sa gauche.

Thailand 2013 280 Thailand 2013 281

Dans ce temple (entrée gratuite), on vend même du café !

  Thailand 2013 263 Thailand 2013 282


Le centre culturel (entrée : 2.25 euros/pers, de 8h30 à 17h. Fermé le lundi).

Une exposition intéressante de l'histoire de Chiang Mai, de l'epoque du royaume Lanna à nos jours.
De belles photos d'epoque aussi sur le premier chemin de fer qui relia Banghok a Chiang Mai et qui transforma toute la région.

Cependant la mise en valeur des documents ne semble pas être la spécialité de la maison. Et beaucoup de supports interactifs ne fonctionnent pas.

Thailand 2013 285

Thailand 2013 284 Thailand 2013 288

Le salon de massage de la prison des femmes :


A 10 mns de marche du centre culturel on s'attendait à trouver des miradors et des gardes armés.
Que nenni ! Un ravissant jardin a proximité d'une très ancienne maison de bois.
Les détenues ne sont pas ici, mais celles qui font les massages (pour se constituer un pécule qui leur servira à leur libération) officient ici. Sans RV toute la journée. Le prix d'une heure de massage est de 4.50 euros.

Malheureusement nous avions trop d'attente quand nous y sommes allé vers 11 h et avons du passer notre chemin sans le massage qui pourtant nous aurait fait du bien à ce stade de la balade !


Le wat Phra Tao (entrée gratuite)

Thailand 2013 292 Thailand 2013 294

Thailand 2013 298 Thailand 2013 309

Thailand 2013 299 Thailand 2013 300 

Thailand 2013 303


Le wat Chedi Luang (entrée gratuite)

Thailand 2013 310 Thailand 2013 311

Thailand 2013 320 Thailand 2013 318


Le wat Phra Singh (entrée : 0.50 euro/pers)

Thailand 2013 326

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Thailand 2013 329 Thailand 2013 334

Thailand 2013 002 Thailand 2013 344

A la fin on était sur les genoux, mais ravis.
Il nous est impossible de dire quel temple a été notre préféré. Ils ont tous leur charme et leurs particularités.
Du plus intimiste au plus touristique.
Chiang Mai c'est beau partout !

 

Posté par Sunhae à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2013

Le Khum Kantoke de Chiang Mai !!!

Le 19 février 2013 :

Ah le Kantoké. Alors schématiquement des Kantoké il y en a deux.
Avec toujours la même base commune, c'est a dire la possibilité de découvrir à la fois la cuisine, la musique et les danses Lanna, du nom de cet ancien Royaume dont Chiang Mai était la capitale.
Le tout dans un cadre qui n'a rien à voir avec un périph parisien si vous voyez ce que je veux dire.

Thailand 2013 212

Le premier Kantoke consiste à aller vous faire compacter dans un minivan, à arriver en général après le début du spectacle, et vous faire re-expedier à votre guest dans le même minivan. C'est la formule d'agence qui court les rues et qu'on ne manquera pas de vous proposer dans les guests.
La plupart du temps on vous emmènera au Kantoké du centre culturel. Plus central et plus prés.

Pour un prix équivalent, vous avez la 2 ème formule. Vous faites faire la résa au Khum Kantoké en faisant appeler quelqu'un de votre guest en direct. Le Khum se trouve lui plus excentréé, a 4/5 kms à l'est du carré. Repas tous les soirs à 19 h 30.
Parce que vous n'êtes pas handicapés, vous vous trouvez un tuk-tuk comme des grands (et c'est pas ça qui manque) et vous y allez.

Évidemment comme la première formule ne nous faisait pas sauter de joie, on a choisit la 2 ème.
Nous avons payé 34.50 euros pour 2, transport compris.

C'etait grandiose ! Les lieux sont déjà à tomber par terre. Mais le service, la musique, le menu pantagruelique et le spectacle en prime sont une féerie.
A faire absolument sous peine de passer à côté d'une des soirées les plus dépaysantes et charmantes qui soient.
Et s'il faut faire l'impasse sur quelques mango shake ou massages pour vous l'offrir, faites-le !
Ça vaut vraiment le déplacement.

Thailand 2013 213

On a pourtant dit qu'on était que 2 !

Thailand 2013 216

Thailand 2013 217

Et après il y a encore le dessert...

Thailand 2013 223

 Thailand 2013 220

Thailand 2013 221

Thailand 2013 224

Thailand 2013 230

Thailand 2013 233

Thailand 2013 234

Thailand 2013 238

Thailand 2013 239

Thailand 2013 245

A la fin ont lieu quelques démonstrations de sculpture sur fruits.

Thailand 2013 243 Thailand 2013 241

Et le lâcher de lanternes !

Thailand 2013 248 Thailand 2013 246

 

Conseil : demander à manger au sol plutôt que sur les tables. Non seulement vous serez super bien installés sur des coussins, mais en plus vous serez aux premières loges pour voir le spectacle.

Khum Kantoke
139 Moo 4, Nong Pakrung
A Muang, Chiang Mai, Thailand

 

 

 

 

Posté par Sunhae à 04:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sa Majeste le Doi Suthep

Le premier souci avec le Doi Suthep c'est qu'evidemment un temple aussi beau tout le monde veut y aller.
Le 2 ème c'est qu'il est situé à 16 kms de Chiang Mai au delà d'une route de montagne qui vous fera vite passer l'envie d'y aller en velo.

Reste ce que nous clament tous les guides en coeur, à savoir se rendre à la station de Chiang Mai University et prendre un taxi collectif pour 3 queues de cerises. Ben voyons.

Ce qu'on ne vous dira pas c'est qu'il vous faudra attendre que le taxi collectif atteigne ses 10 passagers pour décoller.
Et ça peut durer longtemps.
Nous on était 2 et on s'est pointé à 14 h.
A 15 h on était toujours 2.

On a donc décidé d'y aller en privé, ce qui veut dire que vous payez le prix des 8 autres passagers absents.
Ce qui est toujours mieux que d'y aller en tour organisé qui lui est carrément prohibitif et ne fait rien d'autre que d'assurer le transport plus se mettre la marge dans la poche.

Ça nous a donc coûté 10 E aller retour. On va pas en faire une maladie.

Thailand 2013 345

Arrivés sur les lieux 16 kms de lacets plus tard, 2 options. Soit la grimpette à pieds, soit le funiculaire pour une somme modique. On a opté pour la voie des feignasses pour à peu près 2.50 euros à 2.
Le funiculaire est dans un tube, ce qui fait qu'on ne voit rien du paysage.
Mais une fois en haut, c'est tellement beau qu'on oublie tout.

Thailand 2013 352 Thailand 2013 354

Thailand 2013 353

Ce moine est une réplique en cire !

Thailand 2013 356 Thailand 2013 364

Thailand 2013 361

Thailand 2013 362

Thailand 2013 365 Thailand 2013 367

Thailand 2013 369 Thailand 2013 370 

 

Avec le principe du privé, ce qu'il y a de bien aussi c'est qu'on est pas obligé d'attendre avant de rentrer.
Notre chauffeur nous attendait en faisant sa sieste.

Posté par Sunhae à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le night bazar de Chiang Mai

Le 20 février 2013 :

Ou le market qui porte bien son nom...

On a pas été enthousiasmes et c'est pour ça que l'article sera court. Une enfilade interminable de stands de chaque côté d'une rue polluée et bruyante.
Avec la même camelote sur des centaines de mètres et un rapport qualité/prix qui penche plutôt vers le rapport qui rapporte et pas de qualité du tout.
Les seuls achats intéressants (fringues) que nous y avons fait étaient dans des boutiques tenues par des népalais à côté des stands.

Une guirlande en papier made in China ? Avouez que ça manque.

DSC02223

Ça ça doit être le produit phare, les mêmes partout (savons) à des prix très élastiques.

DSC02226

Des bottes d'inspiration tribales... Quand on verra une femme akka porter ça, il fera chaud.
Mais il faut reconnaître que le travail de broderie y est.

DSC02230

La meilleure pour la fin ! (c'est notre côté gros beaufs)

DSC02229

Posté par Sunhae à 07:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]