Le 21 février 2013 :

Quand on a qu'une journée et pas le don d'ubicuité, la solution du tour organisé c'est pas si mal.

Sauf quand on passé 7 h dans un minivan pour 5 h de visite !
Bon c'est notre faute, notre très grande faute.
Évidemment que parcourir des distances pareilles en un jour ça veut dire beaucoup de totomobile.
On s'est pas rendu compte, trop contents de savoir que l'une des étapes était au temple blanc de Chiang Rai.
Le prix était de 25 E/pers, repas inclus.

On est quand même contents de l'avoir fait, mais  à le refaire et ben on le referait pas.

La croisière supersonique démarre à 7h30 par des sources chaudes au nord de Chiang Mai.
Tout ce qu'il y a de plus moyen avec le clou suivant : faire cuire ses oeufs dans l'eau que bien sur on vous vend.
Bon...

DSC02234 DSC02235

DSC02240 DSC02239

Puis ce fut le fameux temple blanc. Alors la chapeaux bas. Rien que vous ça ça valait le coup de se taper tout le reste (dans notre cas, malheureusement  à venir).

DSC02248

 DSC02250 DSC02245

DSC02251 DSC02246

DSC02253

Puis c'est la pause Triangle d'or. Aux confins de la Thaïlande, de Myanmar et du Laos.

DSC02256

La pause repas. Un buffet copieux et très varié. Y aura même des spaghetti pour les 4 ronchons italiens du groupe qui de la Thaïlande apparemment n'aiment rien.
L'apogée pour eux c'est la bouffe, trop thai.
Vivement qu'ils rentrent bouffer leur pasta à Rome, en pays civilisé.

DSC02259

A Mae Sai, sur la frontière birmane on en croit pas nos yeux. Une famille singapourienne a prit le relais des chiants d'Italie. Eux tout le reste ils s'en fichent, ce qu'ils veulent c'est rester plus longtemps à ce marché de Tachilek pour leur emplettes.
Ils ont pris le tour rien que pour ça.
Comme ils sont furieux ils décident de pas rejoindre le point de RV à l'heure et tout le monde attend que mémère aient finit acheter ses faux rubis birmans.

James me fait un petit cadeau. Un joli petit pendentif en jade et or jaune (certifié) pour... 3.50 euros !
Je suis touchée et certainement plus heureuse que mémère qui fait la gueule après avoir dépensé une fortune dans ses breloques.
C'est mon cadeau de pré-anniversaire numéro 1. Il y en aura d'autres.

DSC02260

La marché de Mae Sai est immense et vraiment pas cher. On y trouve même un vin local très fruité pas mal du tout.

DSC02261

DSC02263

Le fameux pont frontière. En face c'est la Birmanie.

DSC02264

DSC02265

Après ça, re-kilomètres à n'en plus finir...

DSC02269

Et une visite de village Hmong et yao qui nous a laissé une drôle d'impression. Simulacre de vie ethnique, grande pauvreté et absence totale d'infrastructures malgré l'argent que rapporte la visite de ces villages au tourisme local.
L'argent n'est clairement pas re-distribué.
Seule solution : acheter quelques produits en direct aux femmes.
Je succomberai pour un sac magnifique vendu une misère.

DSC02342 DSC02283

La fameuse noix de bétel que cette mamie nous expose comme un petit robot qui a apprit sa lesson.

DSC02273 DSC02272

DSC02280 

Cette introduction dans la vie de ces gens nous aura laissé un goût un peu amer.
Dans le regard de ces habitants nous n'avons perçu que de la résignation et de la fatigue.
Seule consolation, tous les enfants du village sont scolarisés.

DSC02287 DSC02285

Pour notre dernière soirée à Chiang Mai, nous découvrons un petit restau super sympa, super class et super pas cher près de notre guest.
Le restau s'appelle Top 25, et c'est vraiment top !

DSC02294

DSC02298 DSC02300


Le menu affiché nous a fait beaucoup rire.

DSC02307

Demain nous filerons vers d'autres cieux, Au Laos au fil du Mekong.
Mais ça c'est une autre histoire.

(Voir : Bouteille à la mer du nord Laos, au fil du Mekong...)